L’expression de la cause, de la conséquence et du but

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

I Le rapport cause/conséquence

Cause et conséquence sont étroitement liées.

Ex : Les pluies ont été abondantes, (fait A) Les rivières sont en crue, (fait B)

Les rivières sont en crue parce que les pluies ont été abondantes, (lien de cause)

Les pluies ont été abondantes si bien que les rivières sont en crue, (lien de conséquence)

II Le lien cause/conséquence explicite

Les moyens grammaticaux qui permettent d'exprimer explicitement ce lien sont :

1. La subordonnée conjonctive circonstancielle introduite par une conjonction ou une locution :      parce que, comme, puisque, vu que, étant donné que... (cause)

de sorte que, si bien que, de telle manière que... (conséquence)

2. La proposition indépendante coordonnée par une conjonction, un adverbe ou une locution :       car, en effet, tant (cause)

donc, c'est pourquoi, d'où, aussi, ainsi... (conséquence)

3. Le GN introduit par une préposition ou une locution :

avec, à, de, par, pour, à cause de, faute de, grâce à... (cause)

à, en, jusqu'à (conséquence)

4. Le groupe infinitif construit comme le GN :

Ex : il a été condamné pour avoir escroqué ses clients, (cause)

Ex : il a couru à perdre haleine, (conséquence)

5. La subordonnée corrélative introduite par « que » est un moyen d'exprimer un lien de conséquence en liaison avec un élément marquant l'intensité (tel, si, tant, tellement, assez, trop...)

Ex : La gare était si éloignée que nous pensions ne jamais l'atteindre.

III Le lien cause/conséquence implicite

1. Par juxtaposition

Ex : Les pluies ont été abondantes : les rivières sont en crue, (cause)

Ex : Les rivières sont en crue : les pluies ont été abondantes, (conséquence)

2. Par la subordonnée relative

Ex : Je n'oublierai pas ce geste qui m'a sauvé la vie. (cause)

Ex : La boue envahit les maisons, qui doivent être évacuées, (conséquence)

3. Par le gérondif

Ex : En tombant cette nuit, la neige nous a pris au dépourvu.

4. Par la subordonnée participiale

Ex : Leurs réserves d'eau épuisées, les assiégés se sont rendus.

5. Par tous les éléments détachés tels que GN, adjectifs, participes :

Ex : Ivre, il n'a pu rentrer chez lui.

Ex : Artiste reconnu, il participe à de nombreuses expositions.

Ex :Agressé lors d'un hold-up, cet employé travaille désormais dans l'angoisse.

IV L'expression du but

Le but est le résultat qu'on cherche à atteindre ou à éviter : ce qui distingue ce lien logique de celui de conséquence, c'est l'intention que manifeste le sujet.

Le plus souvent on exprime un lien logique de but de façon explicite par les moyens suivants :

1. La subordonnée conjonctive circonstancielle introduite par une locution : pour que, afin que, dans l'idée que, de peur que, de sorte que, de façon que...

2. Le GN introduit par une préposition ou une locution : pour, en vue de, dans l'intention de...

3. Le groupe infinitif construit comme le GN :

Ex : Il investit en bourse dans la perspective défaire une bonne opération.

Remarque : le seul moyen d'exprimer implicitement un lien logique de but est la subordonnée relative au subjonctif.

Ex : Je cherche quelqu'un qui puisse m'aider.

Commenter cet article