L'écriture et l'organisation du texte explicatif

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

I Définition

Un texte explicatif sert à répondre à une question, à apporter des informations.

• Les textes explicatifs sont le plus souvent des textes documentaires : articles d'encyclopédiques, articles de presse dans lesquels on donne souvent la parole à des personnes expertes dont on cite les explications entre guillemets.

• On trouve des passages explicatifs dans des textes de fiction, en particulier dans les romans d'anticipation, de science-fiction, les romans policiers. Ces explications sont souvent données dans des dialogues par un personnage-expert.

II L’écriture du texte explicatif

1) Le temps des verbes

Le texte explicatif utilise généralement le présent de généralité.

Ex : la lave s'échappe du cratère.

2) Un vocabulaire spécifique

Le texte explicatif emploie un vocabulaire spécifique au domaine concerné : SVT, physique, histoire, géographie, littérature... Ce vocabulaire est expliqué : dans des notes, par des illustrations, ou dans le texte lui-même.

3) Des procédés pour définir

Pour définir les caractéristiques d'un phénomène ou le sens d'un mot technique, on emploie :

- des signes de ponctuation (virgule, tirets, parenthèses ou deux points);

Ex : La sphère est prévue pour résister à une pression de 900 bars (soit 9 000 m).

- des verbes d’état (être, demeurer, devenir), suivis d'attributs du sujet;

Ex : La pression sous l'eau est forte, elle devient insupportable pour l'homme.

- des verbes introduisant un terme technique : (appeler, nommer, s'appeler, désigner par...);

Ex : Ces lambeaux de magma, on les appelle «retombées pyroclastiques».

- des expansions du nom, en particulier des propositions subordonnées relatives qui donnent des précisions ou explicitent le sens d'un terme technique.

Ex : La lave s'échappe du cratère qui est une ouverture au sommet du volcan.

Remarque : On trouve aussi de nombreuses propositions relatives commençant par «ce que», dans des tournures telles que : ce qui explique, ce qui signifie, ce qui veut dire, voici ce qui...

Ex : Ce magma est riche en gaz, ce qui explique son caractère explosif.

III L’organisation du texte explicatif

Pour fournir une succession d'explications ou expliquer l'historique d'un phénomène on emploie des connecteurs temporels (des adverbes de temps). : D’abord, puis, ensuite…

Ex : Les fumerolles redoublent d'activité puis disparaissent totalement.

Pour expliquer les causes et/ou les conséquences d'un phénomène, on recourt à :

• des connecteurs logiques (conjonctions de coordination et adverbes) : Car, en effet, par conséquent, c'est pourquoi

• des propositions subordonnées circonstancielles de cause, de conséquence

Ex : Il faut un scaphandre pour plonger parce que la pression est moi,

Ex : L'éclat de la lave est si ardent que ta terre se réfléchit dans le ciel.

• du vocabulaire exprimant la cause, la conséquence

Ex : Découler de, provenir de, résulter de..., Cause, facteur, raison...

Ex : Agir, entraîner, provoquer..., Conséquence, effet, résultat, suite…

Commenter cet article