Les formes de phrase

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

1)     La forme affirmative et forme négative

Lorsqu’une phrase affirme quelque chose, elle est à la forme affirmative.

Ex : Les sorcières détestent les enfants.

Lorsqu’une phrase nie quelque chose, elle est à la forme négative. La négation est indiquée par une locution adverbiale (ne… pas ; ne… plus ; ne… jamais ; ne … guère ; ne… que…) qui encadre le verbe.

Ex : Les sorcières n’aiment pas les enfants.

On utilise « ni…ni » pour coordonner deux termes négatifs.

Ex : les sorcières n’aiment ni les petits garçons ni les fillettes.

2)     La forme active et forme passive

Une phrase est à la forme active (ou voie active) lorsque c’est le sujet du verbe qui fait l’action.

Ex : Les sorcières transforment les enfants en rats.

Sujet          Verbe        C.O.D.

Une phrase est à la forme passive (ou voie passive) lorsque le sujet du verbe subit l’action. C’est alors le complément d’agent (introduit par « de » ou « par ») qui accomplit l’action. Le verbe de la phrase est conjugué au passif, c’est-à-dire qu’il est conjugué avec l’auxiliaire ETRE.

Ex : Les enfants sont transformés en rats par les sorcières.

Sujet        Verbe                      Complément d’agent

3)     La mise en relief

Pour mettre en relief (mettre en valeur) un mot ou une expression, on peut utiliser plusieurs procédés :

-         c’est… que ; c’est… qui : le présentatif

Ex :          C’est le héros qui élimine les sorcières.

                Ce sont les sorcières que tue le héros.

-         Voici… qu i/ que ; voilà… qui / que : le présentatif

Ex :          Voici l’enfant qui a été transformé.

-         La répétition du sujet sous plusieurs formes : la dislocation

Ex : La grandissime sorcière, elle a inventé une nouvelle potion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article