Les compléments du verbe

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

I La fonction sujet

● Pour trouver le sujet dans une phrase, on pose la question « qui est-ce qui ? ».

Ex : Le loup frappe à la porte des chevreaux.

Qui est-ce qui frappe à la porte des chevreaux ? Le loup = sujet du verbe frapper.

● La fonction sujet peut être assurée par :

-         un groupe nominal

Ex : Le loup mange les chevreaux.

-         un pronom personnel

Ex : Il mange les chevreaux.

-         un pronom démonstratif

Ex : Celui-ci mange les chevreaux.

-         un pronom possessif

Ex : La patte de la chèvre est blanche, la sienne est noire.

-         un infinitif

Ex : Manger permet de vivre.

● Le sujet est généralement placé avant le verbe, mais il peut parfois être placé après le verbe (on parle de sujet postposé).

Ex : Après le massacre des chevreaux arriva la vieille chèvre.

II La fonction complément d’objet direct

● Pour trouver le COD (complément d’objet direct) dans une phrase, on pose la question : « quoi ? »

Ex : Le loup mange la craie pour adoucir sa voix.

Le loup mange quoi ? la craie = COD du verbe manger

● La fonction COD peut être assurée par :

-         un groupe nominal

Ex : Le loup mange les chevreaux.

-         un pronom personnel

Ex : Le loup les mange.

-         un pronom démonstratif

Ex : Le loup mange ceux-ci.

-         un pronom possessif

Ex : La chèvre aime ses enfants et le loup aime les siens.

-         un infinitif

Ex : Le loup aime manger.

● Le COD est un complément essentiel : il ne peut pas être supprimé ou déplacé.

III La fonction complément d’objet indirect

● Pour trouver le COI (complément d’objet indirect) dans une phrase, on pose la question : « à qui » / « à quoi » / « de qui » / « de quoi ».

Ex : Le loup demande de la farine au meunier.

Le loup demande de la farine à qui ? au meunier = COI du verbe demander.

● La fonction COI peut être assurée par :

-         un groupe nominal

Ex : Le loup demande de la farine au meunier.

-         un pronom personnel

Ex : Le loup lui demande de la farine.

-         un pronom démonstratif

Le loup de mande de la farine à celui-ci.

-         un pronom possessif

Ex : la chèvre veille sur ses enfants, le loup veille sur les siens.

Ces groupes de mots sont le plus souvent introduits par une préposition (à, de, par, pour, sans, sur…).

● Le COI est un complément essentiel : il ne peut pas être supprimé ou déplacé.

IV La fonction complément circonstanciel

● Pour trouver le complément circonstanciel de lieu dans une phrase, on pose la question : « où ? ».

Ex : Le Loup se rend chez le meunier.

Le loup se rend où ? chez le meunier = complément circonstanciel de lieu du verbe se rendre.

● Pour trouver le complément circonstanciel de temps dans une phrase, on pose la question : « quand ? ».

Ex : Au matin, la vieille chèvre partit dans la forêt.

● Pour trouver le complément circonstanciel de cause dans une phrase, on pose la question : « pourquoi ? ».

Ex : Les chevreaux ne laisse pas entrer le loup parce qu’il a la patte noire.

● Pour trouver le complément circonstanciel de conséquence dans une phrase, on pose la question : « quelle est la conséquence ? ».

Ex : Le loup menace le meunier de le manger c’est pourquoi celui-ci lui donne de la farine.

● Pour trouver le complément circonstanciel de but dans une phrase, on pose la question : « pour quoi ? Dans quel but ? ».

Ex : Le loup se rend chez le meunier pour prendre de la farine.

● Pour trouver le complément circonstanciel de moyen dans une phrase, on pose la question : « comment ? Avec quoi ? ». Le complément circonstanciel de moyen est toujours quelque chose de concret.

Ex : Le loup rendre sa patte blanche avec de la farine.

● Pour trouver le complément circonstanciel de moyen dans une phrase, on pose la question : « comment ? de quelle façon ? ». Le complément circonstanciel de moyen est toujours quelque chose d’abstrait.

Ex : Le loup parle avec méchanceté au menier.

 

● La fonction complément circonstanciel peut être assurée par :

-         un groupe nominal

Ex : Au matin, la vieille chèvre partit dans la forêt.

-         un groupe infinitif, participe passé ou présent

Ex : Avant de partir, la vieille chèvre fit ses recommandations.

-         un groupe participe passé ou présent

Ex : Etant partie, la vieille chèvre se rendit au marché.

-         une proposition subordonnée circonstancielle

Ex : Avant qu’elle parte, la vieille chèvre fit ses recommandations.

 

● Le complément circonstanciel peut être supprimé ou déplacé.

Ex : Au matin, la vieille chèvre partit dans la forêt.

La vieille chèvre partit dans la forêt. : supprimé

La vieille chèvre partit dans la forêt, au matin. : déplacé

 

Commenter cet article