Enoncé ancré /coupé de la situation d’énonciation

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

 

 

 

Énoncé ancré

dans la situation d'énonciation

Énoncé coupé

de la situation d'énonciation

Ce qu'exprime le locuteur ne peut être compris que si l'on est au courant de la situation d'énonciation.

Ce qu'exprime le locuteur peut être compris indépendamment de la situation d'énonciation.

Pronoms

personnels

Je, nous (les émetteurs) ;
Tu, vous (les récepteurs) ;
+ Il(s), elle(s), lui, leur... : ceux dont on parle.

Il(s), elle(s), lui, leur... : les personnages de l'histoire.

 

ê Les pronoms personnels ne sont pas des indices suffisants.

Temps

dominants

présent

passé composé

futur

imparfait

passé simple

imparfait

plus-que-parfait

conditionnel

ê L’imparfait et le présent peuvent être utilisés dans les deux cas.

Repères

de temps

et de lieu

Définis par rapport à celui qui parle : (déictiques)
aujourd'hui, hier, demain...
Ici, là, chez toi...

Internes à l'histoire :
Le 14 juillet 1789, la veille, le lendemain...
à Pierrefitte, dans la salle 41C...

 

Quels textes ?

un dialogue

une lettre…

Les genres littéraires où domine cette forme de discours sont ceux dans lesquels l'auteur s'exprime directement : l'autobiographie, la poésie lyrique, l'essai et la correspondance.

un récit

Les genres littéraires où domine cette forme de discours sont le roman, la nouvelle, le conte, la fable, etc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article