Lettre de Poilus

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

Ma cher femme tranché française 10 aout 1916

 

 

 

Ma cher femme je suis dans une telle détresse et douleur , je ne pense réussir a te dire toute mes horreurs que je peux voire au front . Le front est la partie attaqué par l'armée adverse mais je vais t'en raconté quelques une que j'arrive a me rappeler .

  1. Avant ce jour ,je n'ai pas pue t'écrire il y avait tant de bombardements,de fusillade et d'attaques au front que je n'avais aucun répit pour faire cela . J'ai pue t'écrire maintenant car je suis en direction d'aller a l'arrière embarqué dans un camion de secouriste car je me suis pris un obus dans le genou ce qui me la transpercé . Je n'ai pas eu le temps de criée le martyr que ma jambe vola dans la tranchée cela me terrorisa . J'espère quelle n'est pas affectée .

  2. Yvette j'ai peur maintenant je ne veux plus reposé un seul pied au front . Je suis a bout de forces et je n'ai plus le mentale que j'avais avant . J'espère qu'ils ne pourrons pas me réparé sa pour que je puisse retourné dans cette endroit que je pourrais appelé un cimetière . Tu ne sait pas a qu'elle point il fait chaud . Quand il pleut, l'eau stagne tellement le sol est sec . Les tranchées regorge de cadavre .ça pue , le sang coule de partout ça attire les rats qui nous mangent le peu de nourriture que nous possédons et nous partageons notre sommier qui est le sol avec eux . Le pire c'est les poux ça saute de partout. Nous avons pas d'hygiène on ne peut se laver , on sent le mort

  3. J'en reviens a mon handicape,j ai mal mais je ne retournerais sûrement pas au front .Je vais aller me faire recoudre la partie endommagée mais je pense ne pas pouvoir m'en resservir . Je ne pense pas pouvoir continuer mon métier d'électricien .

  4. Les bombardements , les fusillades et les mutilations arrivent dans touts les sens . Je me demande comment j'ai fait pour ne pas être encore mort . Je me demande pourquoi je suis la.

  5. Maintenant je suis quasiment sur de te retrouvé depuis tout ce temps tu commences a me manqué . J'ai une envie énorme de te prendre dans mes bras

  6. Ma cher est tendre épouse je te dis a bientôt . Leon

  7. samuel - safieddine

Publié dans Lettres de Poilus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article