Lettre de Poilus

Publié le par classe 3°6 collège boris vian

Le 3 Avril 1917, à Verdun

 

 

Bonjour ma chère et tendre Alexandrine.

Je t'écris cette lettre pour te dire que je t'aime et que je ne t'oublie pas.

La guerre est affreuse dans les tranchées. Il fait froid. On mange très mal. Mes amis de tranchées sont mort au combat juste a coté de moi.

Il y a trop de souffrance dans cette guerre abominable, j'en ai marre de ces souffrance, je pense toujours a toi. Tu me manque à un point que tu ne peux même pas t'imaginer.

Je veux te dire quelque chose qui va nous faire mal à tout les deux.

J'ai fait un geste que je pensais qui pourrait me ramener vers toi mais au contraire qui va nous séparere a tout jamais.

Hier soir, pendant que j'étais de garde dans la tranchée du front, j'ai fais exprès de me faire repérer avec une cigarette allumée à la main.Un sniper ennemi m'a compris et m'a tiré dessus mais je ne pensais pas au conséquences.Je fus transférer à l'infirmerie et à cause de ce geste je fus placé en conseil guerre et on ma annoncé mon verdict.Je ne sais pas si je dois te le dire mais il faut que tu sache.Demain à l'aube je serai fusillé.

Ecrire cette lettre est ma derniere volonté.N'oublie pas que je t'aime et que je t'aimerai toute l'éternité.

Dans ma main blessée, je sens les pulsations de ton coeur. Je meurs avec ton amour et mon amour t'accompagnera tout au long de ta vie.

Je t'embrasse amoureusement.

Je t'aime.

Soldat Montana

 

 

 

Caparros Axel et Rousseau Kevin

Publié dans Lettres de Poilus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article